Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

irritable

  • 24 heures en 48 heures

    Cette semaine, c'est moi qui tiens les rennes dans ma société...

    Mais, c'est cette semaine que :

    1. l'onduleur, sorte de grosse machine sensée permettre a) aux ordinateurs de recevoir le courant correctement, b) aux téléphones d'être relié à un réseau téléphonique et c) à nos serveurs de fonctionner, donc, machine ô combien vitale pour l'entreprise, a décidé qu'il se couperait régulièrement, de façon aléatoire voire anarchique, sans prévenir, pas même un petit bip fêblard et surtout pendant les coups de fil de potentiels gros clients ou pendant la rédaction d'un compte rendu qui m'a, à peu près, demandé 2 heures de rédaction et, bien évidemment, que je n'ai pas enregistré au fur et à mesure...

    1.1. l'électricien d'astreinte a paumé son téléphone et est donc injoignable... Difficile alors de trouver un électricien, capable d'agir vite, sur un parc informatique relativement complexe et, dans les environs (moins d'une heure de route c'est chaud en banlieue !!!)

    1.2. je me suis rendue compte en regardant à l'arrière de l'onduleur qu'un numéro de téléphone d'assistance technique est indiqué... mais n'est plus attribué !!!

    1.3. je cherche donc des infos sur internet (quand l'onduleur veut bien redémarrer, ainsi que mon PC) et me rends compte que la société qui fabrique cet onduleur a mis la clé sous la porte il y a déjà 1 an

    1.4. mardi 16h00, j'attends toujours la venue de l'electricien, que j'ai quand même réussi à trouver, et croise les doigts pour ne pas avoir à retaper cette note si l'onduleur vient à flancher à nouveau !!!

    2. trois nouveaux stagiaires ont débarqués lundi... il faut donc leur trouver un poste de travail, leur installer un nouveau compte, leur donner les instructions, tout ça avec un onduleur capricieux, c'est sportif, et long, et laborieux...

    2.1. un des stagiaires a décidé que finalement, il prendrait des horaires libres (en gros sur 16 heures de travail ouvrées je ne l'ai vu que 2 heures...). Heureusement que ce n'est pas nous qui le payons...

    3. les employés en place ont mystérieusement décidés que la gastro était à la mode cette semaine... deux absents en deux jours et des toilettes occupées en non-stop... durant MA mauvaise période...

    4. la machine à laver familiale vient de nous claquer entre les pattes (bon, après 9 ans de bons et loyaux services, ça peut aller mais, pourquoi là, maintenant, tout de suite !!!)

    5. Microbe a embrassé sa première... chaise. En plein dans l'oeil... autant vous dire que se ballader avec lui requiert du self-control... Ah ben oui, il y a une semaine, il a déjà mangé un coin de tabouret sur le front... il a donc un oeil au beurre-noir et une grosse croute au milieu du front... Les regards appuyés des mémés dans la rue ainsi que les messes basses...zen...

    Enfin bref...

    Je crois que j'en oublies... et nous ne sommes que mardi... Oui mais voilà, moi en 48 heures, j'ai cumulé 24 heures de boulot... 12 heures par jour... de 07h00 à 19h00... (je triche, il n'est que 16h24 mais, je sais que je vais rester là jusque 19h00) alors moi j'ai envie de dire à MrK tout particulièrement que :

    "Non, ce n'est pas JUSTE parce que j'ai mes règles que je suis irritable !!!!"


    Putain, on est que mardi...